Plan PERCO

À jour en Novembre 2017

Écrit par les experts Ooreka

Dispositif d'épargne en vue de la retraite, le PERCO accueille des sommes destinées à être placées pour constituer le futur complément de retraite.

Le plan d'épargne pour la retraite collectif ou PERCO est un dispositif d'épargne salariale facultatif sous forme de portefeuille de valeurs mobilières.

Il est mis en place dans l'entreprise via un accord PERCO négocié avec des partenaires.

Le plan PERCO a pour vocation de permettre la constitution d'un complément de retraite.

Plan PERCO : argent et/ou temps converti en argent

Le PERCO étant un « plan épargne », il doit recevoir des versements pour être actif.

Ces versements sont opérés :

  • soit par le bénéficiaire du plan et lui seul,
  • soit par le bénéficiaire et son employeur, lequel procède, en ce cas, à des versements complémentaires de ceux du bénéficiaire appelés « abondement ».

Abondement de l'employeur sur plan PERCO : des règles strictes

L'abondement de l'employeur est un versement complémentaire fait dans le cadre d'un dispositif collectif d'épargne.

Il obéit à des règles strictes concernant :

  • ses bénéficiaires : uniquement salariés ou dirigeants des entreprises de 250 salariés au plus,
  • son attribution : aucune exclusion individuelle du bénéfice de l'abondement ne peut être opérée ni aucune exclusion catégorielle,
  • son montant : le montant de l'abondement ne saurait varier :
    • en fonction de la personne de son bénéficiaire - exception faite de l'ancienneté,
    • ou de son appartenance catégorielle,
    • ou encore du montant de sa rémunération

Par contre, l'entreprise peut faire varier le montant de l'abondement en fonction de critères prédéterminés qui devront figurer dans l'accord/règlement du PERCO et qui ont pour but d'orienter la nature des versements et/ou leur utilisation.

Exemples :

  • encourager le versement de l'intéressement sur le PERCO en l'abondant plus que les autres sommes versées,
  • encourager l'acquisition de types particuliers de SICAV en abondant plus les sommes versées destinées à opérer leur achat.

Attention ! Autre règle : l'abondement ne peut remplacer tel ou tel élément de salaire dû ou à devoir au titre du contrat de travail et/ou d'un accord collectif.

Le plan PERCO reçoit des versements en argent ou en temps

Le PERCO peut être alimenté de plusieurs façons :

Qui verse ? QUI VERSE QUOI ?
Sommes d'argent Temps
Bénéficiaire/ salarié.
  • Toutes sommes (issues de la rémunération du contrat de travail ou non).
  • Sommes provenant de la participation.
  • Sommes provenant de l'intéressement.
  • Sommes en provenance d'un PEE ou d'un PEI (transfert).
  • Droits à repos en provenance d'un CET.
  • Jours de repos non pris (en l'absence de compte épargne temps).

À noter : droit à repos et jours sont valorisés à la hauteur de la rémunération qu'ils représentent.

Employeur.
  • Abondement (versement complémentaire à celui du salarié et uniquement si le salarié opère un versement).
  • L'abondement est purement facultatif, l'employeur peut se contenter de prendre simplement en charge les frais de gestion et de fonctionnement du PERCO.
Non.

À noter : afin d'encourager les salariés à adhérer au PERCO, son accord/règlement peut prévoir que l'entreprise puisse effectuer un abondement initial même en l'absence de versement par le salarié lui-même. Cet abondement spécifique est alors plafonné à 1 % du montant annuel du plafond de la Sécurité sociale. Il doit respecter le caractère collectif du plan et donc bénéficier à l'ensemble des adhérents du PERCO qui satisfont aux conditions d'ancienneté éventuellement prévues par le règlement du plan.

Versements sur plan PERCO : limites et plafonnement

Ni le bénéficiaire du PERCO ni l'employeur ne peuvent verser et/ou abonder sans respecter des plafonds et limites :

Versements Abondement
Plafond Limite
Les sommes versées (hors participation et droits issus du CET) sur le PERCO ne peuvent excéder 25 % de la rémunération habituelle du bénéficiaire. En cas d'absence de CET, seul l'équivalent en rémunération de 5 jours de repos par an peut être versé sur le PERCO. Le montant annuel de l'abondement ne peut excéder :
  • ni 16 % du plafond annuel de la sécurité sociale,
  • ni le triple de la contribution personnelle de l'adhérent au PERCO qui bénéficie de l'abondement.

À noter : le PERCO peut prévoir un minimum annuel de versement qui ne peut excéder 160 € (par support de placement).

Plan PERCO : 3 modalités de placement minimum

Le PERCO doit permettre la constitution effective d'un complément de retraite.

Il doit donc pouvoir leur offrir des supports de placement diversifiés et suffisamment sécurisés.

Ces supports doivent se présenter sous la forme d'OPCVM (organisme de placement collectif en valeurs mobilières) :

  • ce ne sont pas des titres individuels (actions ou obligations émises directement par une entreprises, une institution, un État, etc.),
  • mais des parts d'institutions procédant elles-mêmes à des investissements et possédant le savoir-faire pour cela.

PERCO : doit proposer au moins 3 supports d'investissements

En termes d'opportunités de placement, l'adhérent au PERCO doit pouvoir bénéficier d'un choix entre :

  • 3 OPCVM différents : SICAV et/ou FCPE (Fonds commun de placement entreprise),
  • ou entre 3 compartiments (contenus) d'un même FCPE ou d'une même SICAV(Société d'investissement à capital variable) dès lors que leurs profils de risque diffèrent.

PERCO : pas de valeurs émises par et/ou liées à l'entreprise-employeur

Le PERCO ne peut pas prévoir l'acquisition :

  • de titres de l'entreprise ou d'une société qui lui est liée,
  • de parts de fonds commun de placement qui détiendrait :
    • plus de 5 % de titres non admis aux négociations sur un marché réglementé,
    • ou plus de 5 % de titres de l'entreprise ou de sociétés qui lui sont liées,
  • d'actions de SICAV d'actionnariat salarié.

Des supports d'investissement préservant l'épargne qui lui est affectée

Les placements proposés par le plan PERCO doivent présenter des garanties spécifiques :

  • Diversification : 3 OPCVM ou 3 compartiments d'OPCVM différents.
  • Liquidité : des OPCVM facilement et rapidement négociables sur les marchés afin que les modalités et délais d'achat et/ou de vente soient les plus simples et rapides possibles.
  • Sécurité : des OPCVM présentant des garanties de sécurité notamment en terme de :
    • préservation du capital investi au départ sur le moyen et le long terme,
    • progression et de maintien de la performance et de la plus-value sur le moyen et le long  terme.

À noter : l'accord/règlement du Perco doit prévoir qu'une partie des sommes recueillies peut être affectée à l'acquisition de parts de fonds investis dans des entreprises solidaires (notamment des entreprises non cotées employant au moins un tiers de salariés connaissant des difficultés particulières d'insertion ou ayant des dirigeants élus par les salariés, les adhérents ou les sociétaires).

Plan PERCO : une option de réduction des risques financiers

L'adhérent au PERCO doit pouvoir bénéficier d'une option lui permettant de réduire progressivement les risques financiers encourus par son épargne.

L'accord/règlement du PERCO doit donc proposer à chaque bénéficiaire du PERCO :

  • un placement à faible risque :
    • lorsque le participant choisit cette option, la part des sommes investies dans un ou des OPCVM présentant un profil d'investissement à faible risque doit être progressivement augmentée dans son portefeuille,
    • 2 ans au plus tard avant l'échéance de sortie du PERCO - départ en retraite - le portefeuille de parts que le participant détient doit être composé, et ceci à hauteur d'au moins 50 % des sommes investies, de parts dans des fonds communs de placement présentant un profil d'investissement à faible risque.
  • une information sur ce point :
    • elle doit être assurée par l'établissement financier auquel a été confiée la tenue de compte des participants,
    • à compter de son 45e anniversaire, chaque salarié recevra cette information avec son relevé de compte individuel annuel.

Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !